Hydro-Québec: Une histoire de succès nichée dans le roc

Lorsque l’efficacité d’un département est affectée par la désuétude des installations, Rousseau s’avère la solution! Le barrage Manic-3 d’Hydro-Québec l’a compris et a fait appel à l’un de nos spécialistes pour concevoir une salle technique adaptée à leurs besoins et à leurs tâches.

Défi

Étant devenue inadaptée pour les besoins des techniciens du barrage Manic-3, des rénovations devaient être faites pour rendre la salle technique plus fonctionnelle.

Objectif

Aménager un environnement de travail efficace, ergonomique et convivial.

Solution Rousseau

Depuis un moment, des rénovations étaient à prévoir. La salle technique n'était plus tout à fait ajustée aux besoins actuels et son aménagement manquait d'efficacité. « La désuétude de l'atelier, constitué d'établis "bêtes et méchants", d'étagères au mur… tout était classé en bric-à-brac », lance d'emblée Bernard Jourdain, technicien à la centrale Manic-3. Il a donc profité du passage de Jacques Bossé de Fercomat et du représentant de Rousseau Métal Inc., Christian Gagnon, pour planifier le réaménagement des lieux.

« Avec la nouvelle technologie, les appareils ont changé. Il fallait faire de la place », raconte Jacques Bossé. Lors d'une visite aux bureaux de Fercomat à Baie-Comeau, les gens d'Hydro avaient été impressionnés par la diversité des possibilités qu’offre la gamme de produits Rousseau. « On peut faire ce qu'on veut : modifier, ajouter des accessoires… » Déjà, ils étaient conquis.

Le projet s'est donc développé, étape par étape. « L'idée, c'était de les aider à être plus fonctionnels », affirme Christian Gagnon. « Les gens d'Hydro sont arrivés avec une "recette" de ce qu'il voulaient faire et on a fait une proposition, ajoute Bossé. La solution comprenait les produits suivants : des postes de travail avec accessoires, une grande table à dessin en bois de 8 pieds de longueur avec des cabinets en dessous, incluant des tiroirs pour le rangement ». À cela s'ajoutait une option intéressante ; celle d'installer d'autres accessoires de rangement sur le côté de la table de travail, pour ainsi réellement maximiser l’espace disponible et accroître l’efficacité des techniciens.

De plus, le représentant de Rousseau a travaillé de concert avec l’équipe de recherche et développement afin de créer un chariot mobile adapté pour remplacer un support roulant plutôt instable et de constitution modeste. Celui-ci, en effet, n'était plus en mesure d’assurer la sécurité de l'équipement de contrôle qu'il devait transporter à travers la centrale électrique. Un véritable coup de maître!

L’aménagement de la salle fut réalisé par une équipe de « mécanos civils » d'Hydro-Québec. « On a demandé à recevoir le stock partiellement monté. Avec les dessins et croquis qu'on avait, on a monté le reste. Ce fut vite fait », raconte Bernard Jourdain.

« Ils ont été enchantés, affirme Bossé en parlant de l'équipe de techniciens d'Hydro-Québec. Ils ont été surpris de constater l'efficacité des installations. La nouvelle technologie des postes de travail rendait la tâche plus facile, plus agréable. Une chose qui fut particulièrement appréciée, c'est la flexibilité des produits. Chaque poste peut être adapté à chaque technicien, selon qu'il est droitier ou gaucher. Et tout est interchangeable. Avant, tout était vissé; il devenait donc difficile de faire des changements. Il fallait tout défaire. Rousseau a vraiment réglé le problème. »

Le technicien basé à la centrale Manic-3 est tout à fait satisfait des résultats. « Nous avons amélioré l'ergonomie, c'est plus convivial… et nous n'en sommes qu'au début! », clame-t-il. Cela laisse entrevoir bien des possibilités. Le duo Gagnon-Bossé ne cache pas que la réalisation de ce projet pourrait en inspirer d'autres du même genre. « Ils sont fiers de leurs équipements, avance Gagnon. Ce sont de beaux barrages, ils veulent de belles installations. C'est tout un secteur à développer ». Bossé parle quant à lui de « la nouvelle tendance au niveau du rangement dans les compagnies : on veut voir ce qu'on a, retrouver rapidement ce dont on a besoin ».

Parions que cette histoire à succès ne passera pas inaperçue !